Changement : 7 comportements qui vous empêchent d’avancer

par Hélène Crevel

Le changement ! Nous désirons tous changer plein de choses dans nos vies. Et pourtant nous n’osons pas, nous avons peur ou après quelques tentatives infructueuses, nous abandonnons. Décryptons ensemble 7 comportements qui nous empêchent de changer pour de bon. Reconnaître vos ennemis vous aidera à vous en débarrasser.

1. L’impatience

Ce n’est pas en vous abstenant de manger du chocolat une journée ou seulement après deux séances de gym que vous obtiendrez les résultats escomptés sur votre poids ou votre silhouette !

Et oui, les transformations ne sont généralement pas instantanées. A vouloir aller trop vite, vous serez déçue du résultat et abandonnerez rapidement.

Pour vous aider à être moins impatiente, focalisez-vous plutôt sur le fait d’avoir réalisé une action plutôt que sur le résultat lui-même.

Par exemple, focalisez-vous sur le fait de pratiquer 20 minutes de gym 2 fois par semaine et non pas sur la perte de 3 cm de tour de cuisse qui en sera la conséquence positive. Ou encore, décidez de ne manger qu’un carré de chocolat par jour.

Notez vos réalisations. Cela vous permettra de matérialiser le lien entre l’action (faire de la gym) et le résultat (perdre 3 cm de tour de cuisse). Cela vous encouragera à poursuivre et à faire de vos nouvelles pratiques de bonnes habitudes.

2. Les excuses

« C’est pas ma faute à moi, c’est mon mari, mes enfants, ma belle-mère, mon patron, mon chien, mon chat, ma perruche, le gouvernement, … Quand j’aurai le temps, … ».

En vous considérant comme une victime, vous êtes passive. Arrêtez de trouver des excuses de ne pas faire ceci ou cela. Vous avez le pouvoir de décider entre vos mains.

Quand vous êtes enfoncée dans votre fauteuil au désespoir, vous pouvez décider de vous lever et de ranger la maison ou de jouer avec les enfants. Je ne dis pas que c’est facile, mais que vous avez la ressource en vous pour le faire.

Pour trouver cette motivation, listez tous les avantages que vous pouvez retirer. Pensez à votre fierté, votre soulagement, au plaisir d’avoir réussi ce changement.

3. La peur du jugement

«  J’aimerais faire de la danse, mais que va dire … ? On va me trouver ridicule. Que vont penser mes collègues s’ils savent que … On va penser que je suis une mauvaise mère si … On va dire que je ne sais pas tenir ma maison, on va trouver que … ».

Si vous pensez en permanence à ce que les autres pourraient penser de vous, vous n’arriverez pas à faire les changements ou à prendre les décisions dont vous avez envie.

Les personnes jugent en permanence. Pas (forcément) par méchanceté, mais simplement parce qu’elles regardent vos actes en fonction de leurs propres envies, culture, valeurs … c’est normal !

Imaginez un collègue qui arrive une heure en retard à une réunion. Si être ponctuel est important pour vous et une règle de politesse incontournable, vous allez juger que le comportement de votre collègue est inadmissible. En revanche, si être à l’heure ou non ne vous préoccupe pas, vous y prêterez à peine attention et jugerez même pénibles tous ces gens avec une pendule dans le ventre !

Donc vous serez jugée et jugerez quoi qu’il arrive. Alors faites simplement ce qui est important pour vous !

4. Les croyances limitantes

« Je ne sais pas m’occuper d’enfants, je suis nulle en … je ne sais pas m’exprimer à l’oral … Je n’ai jamais su … » . Tout cela ce sont des croyances limitantes que vous avez forgées par le passé.

Aujourd’hui elles ne vous sont plus utiles ! Le temps a passé, vous avez changé et ce n’est pas parce que vous n’avez pas réussi votre intervention par le passé que vous n’y arriverai pas maintenant. Donnez-vous le droit d’essayer à nouveau, de vous exercer avec bienveillance. Vous pouvez y arriver !

5. La dispersion

Si vous prenez trop d’engagements ou de résolutions en même temps, il y a de grandes chances pour que vous abandonniez, faute de résultat, de temps et de motivation.

Ne révolutionnez pas tout du jour au lendemain, mais concentrez-vous sur un changement, une nouvelle habitude à la fois.

6. Ne pas tenir compte de ce qui est important pour vous

Ne cherchez pas à aller à tout prix vers une situation qui n’est pas alignée avec ce qui est important pour vous et qui ne vous correspond pas.

Supposons que vous décidiez d’arrêter de travailler pour vous consacrer totalement à votre famille. Supposons aussi qu’au fond de vous-même, vous avez besoin de vous épanouir dans une vie professionnelle. Il est alors inutile de vous obstiner à être mère au foyer. Vous serez inévitablement malheureuse et prendrez vos enfants en grippe.

Au contraire, si vous vous éclatez dans votre job, lorsque vous rentrerez le soir, vous serez heureuse de partager des moments avec vos enfants.

7. Ne pas investir

Si vous voulez des résultats, il vous faudra investir en temps, énergie et argent pour acheter du matériel, un livre, une formation, …

Si vous voulez faire de la course mais rechignez à acheter une paire de basket, refusez d’y passer plus de 5 minutes par semaine ou rentrez chez vous au bout de 500 m, cela sera beaucoup plus compliqué de progresser !

Mettez les moyens ! Vous obtiendrez un retour sur investissement à la hauteur de vos engagements.

You may also like